Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

image franceinfo
image franceinfo

Le retour en forme de Vincenzo Nibali se confirme dans les Alpes. A l'attaque mercredi, il a une nouvelle fois tenté de loin. Ce coup-ci, personne n'a pu l'empêcher de remporter une victoire bien méritée, qui confirme les nouvelles ambitions de Nibali : le podium.

La stratégie payante de Nibali :

Dès la première ascension, Nibali est passé à l'attaque. Emmené par un de ses coéquipiers, il a d'abord réussi à créer un petit écart mais le retour de Valverde et Contador à détruit cette première tentative. Mais ce n'était pas assez pour Nibali... Dans le col de la croix de Fer, le requin de Messine a une nouvelle fois fait rouler Scarponi à vive allure, réduisant le peloton au 6 éléments habituels : Nibali, Froome, Valverde, Quintana et Contador (et Scarponi). Au moment où Scarponi s'est relevé, Nibali a observé avant d'attaquer. Nous nous passerons du débat qui anime les foules " est-ce que Nibali a vu Froome dérailler ?" puisque de toute façon Nibali ne se battait plus pour le maillot jaune.

Alors que tout le monde se regardait, Nibali a attaqué. Au même moment, les grands leaders se sont regardés et la réaction de Valverde, trop tardive, dans les roues de Gesink, n'a pas permis à ce petit groupe de revenir sur Nibali. C'est le début du show Nibali, qui va revenir sur Rolland au sommet du col du Molard. Les deux coureurs effectuent une bonne descente, sans toutefois prendre trop de risques, histoire de conserver de l'énergie et de la fraîcheur pour la montée vers la Toussuire. Dans le groupe maillot jaune, c'est la même chose, ce qui permet à Wout Poels, équipier de Froome de revenir. Dans la dernière ascension, Nibali attaque rapidement Rolland, qui n'essaie même pas de suivre. Il gère ensuite son ascension et s'impose avec environ 1 minute d'avance sur Nairo Quintana. Nibali, 4ème ce matin à 1'19" de Valverde, peut encore croire au podium... Quelle sera sa stratégie aujourd’hui? Offensive sans doute.

La mauvaise stratégie des Movistar :

Cela peut sembler étonnant de dénoncer la stratégie de l'équipe de Nairo Quintana et Valverde mais ils peuvent nourrir beaucoup de regret. Dès le début de l'étape, Valverde est lui aussi passé à l'attaque. L'objectif de cette attaque était d'isoler Chris Froome, ce qui a parfaitement fonctionné puisque ce dernier se retrouvait sans équipier au sommet. Seulement voilà, la Movistar n'a pas chercher à rouler dans la descente et les 30 kilomètres de plat pour empêcher les coureurs de la Sky de revenir, malgré la présence de deux équipiers... Premier échec.

Par la suite, Valverde aurait dû être plus vigilent et suivre l'attaque de Nibali. Certains doivent se demander pourquoi pas Quintana? La raison est simple : Quintana semble être le seul à pouvoir battre Froome à la régulière et la présence de Valverde, 3ème du général, permet à la Movistar de forcer Froome et la sky à travailler. Valverde est la première lame, Quintana la seconde. De ce fait, si Valverde avait suivi Nibali, Froome aurait dû demander à Poels de réduire l'écart, chose qu'il n'aurait pas pu faire face à deux champions d'un niveau supérieur à lui. Cela aurait donc obligé Froome à rouler pour ne pas mettre son maillot jaune en péril. Quintana n'aurait eu qu'à suivre Froome et aurait sûrement pu l'attaquer plus tôt dans la dernière ascension. Ce contre aurait sans doute été trop dur pour Froome qui aurait produit de gros efforts pour revenir, ou maintenir l'écart sur Valverde Nibali et Rolland. Seulement voilà, cela ne s'est pas passé comme cela. Valverde n'a pas réagi assez vite et d'une stratégie offensive, la Movistar a dû passer à une stratégie défensive. José Herrada a roulé pour maintenir un écart, faisant ainsi le jeu de Froome, qui n'a pas donné un coup de pédale. Quintana a certes attaqué mais dans les 5 derniers kilomètres. Il a malgré tout repris 30" à Froome, alors imaginez si le scénario souhaité par la Movistar avait fonctionné... L'écart n'aurait été que plus grand à l'arrivée et plus petit au général... Il est cependant difficile de jeter la pierre sur Valverde, particulièrement remuant durant ce Tour mais il doit y avoir un sentiment de frustration du côté de l'équipe espagnole. Il ne reste donc que la croix de Fer et l'Alpe d'Huez pour changer les choses... Mais Valverde prendra t-il autant de risques avec la menace Nibali? Cela sera sans doute au tour de Quintana de passer à l'action de loin...

Classement général :

1
 
FROOME Christopher
Team Sky
78h37'34"
2
 
QUINTANA ROJAS Nairo Alexander
Movistar Team
+ 2'38"
3
 
VALVERDE Alejandro
Movistar Team
+ 5'25"
4
 
NIBALI Vincenzo
Astana Pro Team
+ 6'44"
5
 
CONTADOR Alberto
Tinkoff-Saxo
+ 7'56"
6
 
GESINK Robert
Team Lotto NL - Jumbo
+ 8'55"
7
 
FRANK Mathias
IAM Cycling
+ 12'39"
8
 
MOLLEMA Bauke
Trek Factory Team
+ 13'22"
9
 
BARDET Romain
AG2R La Mondiale
+ 14'08"
10
 
ROLLAND Pierre
Team Europcar
+ 17'27"
11
 
TALANSKY Andrew
Team Cannondale - Garmin
+ 18'25"
12
 
SANCHEZ GONZALEZ Samuel
BMC Racing Team
+ 19'27"
13
 
PAUWELS Serge
MTN Qhubeka
+ 26'48"
14
 
BARGUIL Warren
Team Giant - Alpecin
+ 27'00"
15
 
THOMAS Geraint
Team Sky
+ 27'24"
16
 
PINOT Thibaut
FDJ
+ 40'40"
17
 
KREUZIGER Roman
Tinkoff-Saxo
+ 57'49"
18
 
CHEREL Mikaël
AG2R La Mondiale
+ 59'26"
19
 
PANTANO Jarlinson
IAM Cycling
+ 59'42"
20
 
BAKELANTS Jan
AG2R La Mondiale
+ 1h12'21"

Par Titouan Lallemand

Etape 19 & 20Etape 19 & 20

Etape 19 & 20

Tag(s) : #Tour de france 2015, #Tour de France, #Titouan lallemand, #Nibali, #Movistar, #Valverde, #quintana, #Froome, #Sky, #Alpe d'huez