Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les favoris au crible : Les candidats au top 10

Suite de notre description des favoris sur ce Tour 2013.

Les 14 coureurs que je vais citer ont tous le potentiel pour rentrer dans le top 10 mais ne sont pas, du moins cette année, parmi les 13 meilleurs coureurs de course à étape. Cela prouve la grande qualité de ce plateau 2013 et annonce une bagarre très intéressante ainsi que de belles surprises. Voici les coureurs concernés :

- Péraud connait les routes du Tour. Avec un top 10 à son actif et de belles places d'honneur sur certaines courses à étapes, Péraud peut parvenir à intégrer le top 10. Mais pour cela il lui faudra jouer de chance et d'intelligence car il n'est pas aussi talentueux que ses concurrents malgré sa notoriété de coureur complet.

- Costa est doté d'un gros potentiel mais est-il destiné au grand Tour? Malgré sa nouvelle victoire au classement général du Tour de Suisse, Costa n'a encore rien prouver sur trois semaines. Coureur aussi complet que talentueux, il doit pouvoir prétendre à un top 10 et semble vouloir jouer sa carte personnelle malgré le fait que le leader désigné soit Valverde.

- Mollema a lui aussi brillé sur les routes Suisse mais a souvent déçu lorsqu'on l'attendait. Excellent puncheur, il peine toujours à briller en haute montagne et à être régulier. Une échappée au long cours pourrait lui permettre, si elle arrive au bout, d'intégrer le top 10. Même chose pour Robert Gesink.

- De Gendt n'a jamais rien montrer sur le Tour mais son Tour d'Italie 2012 laisse penser qu'il a les capacités pour être un des outsiders de ce Tour. Sa puissance, son intelligence et sa science de la course sont ses points forts. Je miserais une piécette sur lui si il n'avait pas connu une année 2013 difficile.

- Schleck entre ombre et espoir. Andy n'est plus que l'ombre de lui-même depuis 2011 et sa deuxième place sur le Tour. Pire, la suspension de son frère a semblé le perturber. Incapable de suivre le peloton entre le Dauphiné 2012 et le début de saison 2013, Andy semble retrouver des couleurs au vu de son dernier Tour de Suisse. D'ailleurs, si l'équipe Radioshack lui a confié les clés pour ce Tour, c'est qu'ils espèrent retrouver le Benjamin des Schleck à son meilleur niveau.

- Cunego, pour son retour sur les routes du Tour après sa 6e place lors du Tour 2011, semble en retrait cette année. Peu en vu sur le Dauphiné, il sera peut-être plus intéressé par une victoire d'étape que de briller sur le général mais connaissant le talent du petit prince, on peut aussi espérer qu'il a la capacité d'entrer dans le top 10.

- Brajkovic ,n'est pas le leader désigné cette année puisque l'arrivée de Jakob Fuglsang a changé la donne au sein de l'équipe Astana. Cependant, sa 9e place l'année dernière prouve qu'en cas de défaillance du Danois, Brajkovic répondra présent, à n'en pas douter.

- Taaramae, au même titre que Navarro ou Coppel, peut prétendre à un top 15-10. Déjà rentré dans le cercle fermé des dix meilleurs sur le Tour et à l'attaque sur les routes du Dauphiné, il parait en forme tout comme son équipier Navarro, 5e de cette même course. A voir...

- Anton est lui aussi silencieux. Depuis sa victoire au Monte de Zoncolan sur le Tour d'Italie et de son abandon sur la Vuelta 2011, Anton a disparu des radars. Peut-être l'occasion pour lui de surprendre ses concurrents en s'échappant très tôt dans ce Tour comme le fit Voeckler en 2011.

- Moreno, le fidèle lieutenant de Rodriguez, a lui aussi de belles qualités de grimpeur en plus de son punch. Dans le top 10 de la Vuelta 2012 ainsi que sur le Dauphiné 2013, Moreno sera amené a accompagner Purito en haute montagne. Il est, selon mon humble avis, le coureur qui a le plus de chance d'intégrer le top 10 cette année.

- Kwiatkowski est tout aussi mystérieux que son nom. Grande révélation du début de saison avec des places d'honneur à gogo, dont une sur Liège-Bastogne-Liège, il est aussi capable de briller sur les courses à étapes grâce à ses qualités de rouleur. Si il ne parvient pas dès cette année à remplir ses objectifs, il ne fait aucun doute qu'on le reverra très vite puisqu'il n'a que 24 ans.

Ne pas oublier Zubeldia , même si ses plus belles années sont derrières lui. Mais aussi Kreuziger et Roche qui, à cause de leur rôle d'équipier de luxe d'Alberto Contador , risquent de ne pas montrer toute l'étendue de leurs capacités.

Schleck : entre ombre et espoir

Schleck : entre ombre et espoir

Tag(s) : #Tour de France, #Tour de france 2013, #Outsider, #schleck, #Top 10, #Candidats