Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme chaque année, le Tour a réservé son lot de surprises, notamment au niveau du classement général.

La grande révélation vient de Bauke Mollema. Considéré comme un espoir depuis le début de sa carrière, il n'avait fait qu'un seul top 10 sur un grand Tour ( 4e du Tour d'Espagne 2011). Longtemps 3e du général, il a craqué, comme son équipier Ten Dam mais dans une moindre mesure, dans la dernière semaine du Tour. Sa 6e place finale démontre enfin tout le potentiel de ce coureur et fait renaître le cyclisme hollandais. Cependant nous ne l'aurons jamais vu attaquer, ce qui révèle une certaine passivité en course; Pas sûr qu'il puisse un jour faire mieux... Son équipier Ten Dam aura quant à lui, à plus de 30 ans, réalisé son meilleur Tour qu'il a bouclé à la 13e place après avoir occupé la 4e place.

Toujours dans le top 10, on retrouve Jakob Fuglsang à la 7e place. Jamais parmi les 5 premiers favoris en montagne ou sur le clm, il a fait preuve d'une très bonne régularité pendant trois semaines. Lui, qui a changé d'équipe pendant la trêve pour obtenir un rôle de leader, aura récompensé ses dirigeants de la confiance qu'ils lui ont accordée. Et il peut encore progresser...

Michael Kwiatkowski est le grand espoir de ce Tour après Quintana. Très complet, il aura fait des top 5 au sprint et en contre-la-montre ainsi que de bonnes performances en montagne, lui permettant de finir 11e après être resté longtemps dans le top 10. La aussi, il aura souffert en 3e semaine mais c'est surtout l’expérience qui lui aura fait défaut car rappelons qu'il réalise seulement sa première bonne saison. Il va maintenant devoir se spécialiser un peu plus si il veut remporter de grandes victoires. Il me rappelle un certain Valverde au même âge même si ce dernier avait déjà remporté quelques victoires. Ils ont le même profil avec un avantage en Clm pour le polonais mais un désavantage en montagne. A surveiller de près dans les années à venir. C'est mon coup de coeur sur ce Tour.

Côté français c'est la révélation de ce Tour. Après un top 25 sur la Vuelta l'année dernière, Romain Bardet parvient à finir 15e du général et a démontré une grande régularité. Aucune défaillance pour lui à 23 ans et une place d'honneur sur l'étape reine. Sa performance a permis d'effacer en partie la déception Jean-Christophe Péraud, qui a abandonné lors du Chrono de Chorges-Embrun. Un jeune français talentueux de plus, de la génération Démarre, Pinot...

Enfin, je finraii par Roman Kreuziger puisque c'est une demi-surprise. Révélé en 2008 avec sa victoire sur le Tour de Suisse et sa 7e place sur le Tour ensuite, Kreuziger n'est jamais parvenu à confirmer avec un rôle de leader sur les épaules et c'est d'ailleurs en équipier cette année qu'il réalise un Tour magnifique. Drôle de scénario pour un coureur qui supporte visiblement difficilement la pression. Après une victoire lors de l'Amstel Gold Race, il finit 5e de ce Tour après avoir fini plus récemment 3e de la Classique San Sebastian. Alors quel rôle aura t-il l'année prochaine? Équipier, espérons pour lui.

Mention bien aussi au puncheur Jan Bakelants (18e), vainqueur de la 2e étape et auteur de belles performances en montagne. Bravo à Nieve ( 12e) et Talansky (10e)aussi pour leur régularité en montagne et leur performance en 3e semaine surtout.

Bilan du Tour : Les bonnes surprises
Publié par Titouan LallemandPublié par Titouan Lallemand

Publié par Titouan Lallemand

Tag(s) : #les bonnes surprises, #Tour de france 2013, #Titouan lallemand, #Blog, #Bilan du tour, #bardet, #kwiatkowski, #kreuziger