Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Image rtl
Image rtl

L'équipe Etixx a fait le show durant les dernières étapes de cette première semaine. Si Tony Martin a dû abandonner le maillot Jaune sur chute, Stybar, en opportuniste et Cavendish, enfin à la hauteur, ont remonté le moral à l'équipe. Hier C'est Vuillermoz qui a surpris les grands leaders tandis que Nibali souffrait.

Etixx : Mieux vaut deux fois qu'une :

Après la victoire et le maillot jaune de Martin, Stybar et Cavendish sont venus ajouter deux succès supplémentaire à l'équipe Etixx. Forte de 3 victoires, elle a déjà réussi son Tour. Une place de Uran dans les 10 et l'équipe Belge serait aux anges. Seul problème, la perte de Martin risque de rendre la tâche bien difficile lors du contre-la-montre par équipe.

Vuillermoz impressionne :

Après une belle 3e place sur le Mur de Huy, le français s'est imposé au Mûr de Bretagne. Il a surpris les leaders lorsque le rythme ralentissait après un violent effort de Chris Froome. Du coup, personne n'a réagi, pas même Valverde qui semblait le plus fort, se payant même le luxe de battre Sagan au sprint 1 kilomètre plus loin. Mais voilà, Vuillermoz a attaqué dans un timing parfait et fût assez fort pour resister au retour désespéré de Dan Martin. Sa victoire laisse plein de promesse pour la suite du Tour et de sa carrière. De plus, il sera un atout de taille pour aider Peraud et Bardet, lâché dans cette même montée.

Nibali dans la souffrance :

Victime d'une chute en même temps que Martin et Van Garderen, l'italien semble désabusé. Fortement énervé après l'arrivée au Havre, on a d'abord pensé que sa chute n'était pas trop grave. Mais, deux jours après, le voir lâché dans une côte, certes difficile mais courte, laisse planer de gros doute sur sa récupération et sa fraîcheur. Nibali serait-il déjà très marqué? Aurait-il lâché dans la tête? Élément de réponse demain dans le chrono par équipe et surtout mardi lors de la première étape de montagne.

Un chrono par équipe qui va créer de gros écarts?

L'exercice du chrono par équipe est difficile mais il l'est encore plus lorsque le parcours est vallonné, avec arrivée en côte longue de 1.7 km à 6.2 %. Il faudra trouver le rythme juste, permettant de rouler vite tout en assurant un minimum de 5 coureurs à l'arrivée de l'étape pour que le chrono soit arrêter. C'est la toute la difficulté du chrono par équipe. Etixx et Orica, parmi les favoris au départ, sont affaiblis et ne pourront pas défendre leurs chances pour la victoire d'étape. Je mettrais une pièce sur l'équipe Movistar, BMC et Astana. La sky et la Tinkoff seront aussi bien placée.

Par Titouan Lallemand

image letour.fr

image letour.fr

Tag(s) : #Tour de france 2015, #Titouan lallemand, #Etixx, #Vuillermoz, #Nibali, #Contre-la-montre par équipe, #Martin, #Chute, #Valverde, #Cavendish