Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pourquoi Sagan n'a pas gagné

Brillant vainqueur hier, Vincenzo Nibali a éclipsé Peter Sagan, le favori pour la victoire à 4 km de l'arrivée. Mais pourquoi Sagan a échoué? Pourquoi Nibali a brillé?

 

Sagan : Des attaques multiples contre lui

Après la dernière bosse, Sagan a subit de nombreuses attaques, venant de toutes parts : Van Garderen, Froome, Costa, Van Avermaet, Bardet, Van den Broeck et bien sur Nibali. Tous savaient qu'emmener Sagan au sprint lui offrirait la victoire. L'attaquer paraissait le meilleur moyen de se défendre face à Sagan. Sans, équipier, Sagan a dû boucher le trou sur chaque attaque. Fatigué de répondre à chacune d'elles, il a du renoncer lorsque l'attaque de Nibali, bien placée, l'a cloué sur place comme le reste du groupe. Cet acharnement a permis de rendre l'arrivée de l'étape plus ouverte et ce scénario va donner, espérons le, des idées aux principaux leaders du Tour, au moment d'aborder la montagne face à Christopher Froome.

 

Sagan : Des équipiers à la rue.

Lorsque l'on ambitionne de gagner une étape sur le Tour, il est presque obligatoire d'avoir des équipiers pour contenir les attaques et contrôler la course. Sans eux, voir Sagan s'imposer hier aurait démontré une grande force tant il était l'ennemi numéro 1. Son premier équipier a fini à 35 secondes de Nibali, aux alentours de la 50e place, ce qui prouve la défaillance de son équipe. Avec un ,voir deux équipiers, le scénario aurait été vraisemblablement différent.

 

La victoire de Nibali :

Malin, le requin de Messine s'est d'abord caché dans la descente. Son instinct d'attaquant a ensuite fait le reste lorsque Van Garderen s'est fait reprendre. Profitant d'un temps mort, Nibali a attaqué au moment opportun. Son attaque, pleine de panache et de puissance, lui a permis de creuser un écart de 7-8 secondes en quelques mètres, tandis que les autres s’observaient. Personne n'a souhaité se découvrir derrière, par peur d'annihile ses chances de victoire. La dernière tentative dans les 400 derniers mètres de Froome et Costa, repris par Valverde, n'aura rien changé. Résultat, Nibali file vers une victoire magnifique, pleine d'opportunisme.

Par Titouan LallemandPar Titouan Lallemand

Par Titouan Lallemand

Tag(s) : #Titouan lallemand, #Tour de France 2014, #Sagan, #Nibali, #Victoire, #Pourquoi sagan a perdu