Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bilan 3 : Les satisfactions du Tour

Première partie du troisième bilan du Tour : Les satisfactions. Beaucoup de coureurs ont eu des résultats plus que satisfaisant, qui leurs ouvrent la porte à l'avenir ou qui confirment le talent de certains. Alors quelles sont les satisfactions sur ce Tour?

Vincenzo Nibali :

Brillant, étincelant, les synonymes sont nombreux pour désigner la performance de l'italien. Quatre victoires, systématiquement devant ses adversaires sur les étapes décisives,Nibali a dominé le Tour de France 2014. Sa fin de saison risque donc d'être plus tranquille niveau cyclisme. Il aura des impératifs médiatiques sans aucun doute. Avec son entrée dans la légende en remportant les 3 grands Tours dans sa carrière , Nibali vise maintenant de doubler Giro-Tour l'année prochaine. Pas sûr qu'il connaisse la même réussite.

Péraud, Bardet et l'équipe Ag2r :

Péraud 2e, Bardet 6e : L'équipe Ag2r a été incroyable cette année. Preuve de ce niveau, la première place au classement par équipe. Seul a pouvoir suivre Nibali lors de l'arrivée à Pla d'Adet, Péraud a montré un niveau qu'il n'avait jamais atteint et devient le premier coureur à atteindre la 2e place depuis des années. A l'attaque, régulièrement en tête du peloton, l'équipe Ag2r a montré qu'elle méritait sa 2e place au classement Uci. Enfin, Romain Bardet a confirmé ses belles prestations de l'année dernière et réussi, pour son 2e Tour, à frôler le top 5. Son avenir de leader est tout tracé, d'autant que Péraud va maintenant se diriger vers le Giro.

Thibaut Pinot :

Le plus offensif, le plus détendu, voilà comment qualifié le Tour du français. Il s'est comporté en vrai leader, à part sur l'étape de Reims, où il a perdu 1 minute sur une bordure. Sans cela, il serait peut-être à la deuxième place. Il aura fait preuve d'une superbe régularité qui lui a permis de décrocher le maillot blanc et il aura eu quelques coups d'éclat comme l'étape des pavés ou son accession du Port de Balès. 3e, Pinot peut poursuivre sa saison avec sérénité et pourra courir la Vuelta avec un nouveau statut, celui de candidat à la victoire finale.

Leopold Konig :

Je l’annonçais au début du Tour, il pouvait être la surprise de la grande boucle et il l'a démontré au grand public. 7e, il a réalisé quelques performances de grande classe comme sa 4e place lors du chrono de la 20 étape ou sa 3e place à Chamrousse. A 26 ans, le tchèque progresse fortement. Il est déjà convoité par plusieurs équipes World Tour comme Astana.

Bryan Coquard :

Il faut le dire, les français ont brillé sur ce Tour. Coquard aura été très présent dans les sprints pour son premier Tour. Même s'il était assez loin de la victoire, il a lui aussi été très régulier dans la course au maillot vert. Plusieurs fois 4e, il a aussi montré son sens de la stratégie lors des sprints intermédiaires. Il pourrait être un candidat sérieux pour Sagan dans les années à venir s'il progresse en vitesse de pointe et passe mieux les bosses. Son sens tactique n'est par contre plus à prouver.

Franck Schleck :

Certes, ce n'est pas le Schleck d'il y a quelques années mais il a retrouvé un niveau somme toute correct. Dans le top 15, le luxembourgeois a repris confiance. Il espère maintenant confirmer sa montée en puissance.

Rafal Majka :

6e du Giro, il fini meilleur grimpeur du Tour avec 2 victoires dans ses bagages. Il a été l'acteur principal du sauvetage de la course de l'équipe Tinkoff. 3e en haut de Hautacam, le polonais a démontré qu'il était capable de doubler Giro-Tour ainsi que d'assumer un rôle de leader sur le Tour en l'absence de Contador. Un futur grand ?!

A suivre, les déceptions...

Tag(s) : #Tour de France 2014, #Titouan lallemand, #Satisfaction, #Bilan, #Nibali, #Péraud, #Pinot, #Konig